La chorale des dames de Chilbury : un livre drôle et émouvant

Ce roman a pour cadre un petit village anglais, qu’on découvre à l’été 1940. Il a un petit quelque chose de séries dramatiques comme Downton Abbey ou Call the midwife.

Un page turner à la forme originale

ancient 70996 1280Ce roman entremêle les histoires de plusieurs femmes dont le point commun est de participer chaque semaine à la chorale du petit village où elles résident. Raconter leur quotidien pourrait être une entreprise un peu classique, mais la narration choisie par l’auteur permet d’éviter cet écueil. 

Le livre ressemble à une immense pile de documents d’archives, bien classées et annotées. Aux extraits de journaux intimes se mêlent des lettres, et des articles de journaux locaux. Cela donne au récit un aspect plus authentique, plus touchant aussi. C’est à travers leur style littéraire qu’on apprend à connaître les personnages : la très droite mais progressiste Mrs Tilling, la naïve Kitty, Edwina Paltry (sage femme un peu louche, qui n’épargne pas ses pairs dans les lettres délicieusement sarcastiques qu’elle adresse à sa sœur Clara).

Ce mélange de styles et de formes littéraires ne laisse pas au lecteur le temps de s’ennuyer, lui permettant de partager quelques mois de l’année 1940 avec ces dames de Chilbury, qu’on a un peu de mal à quitter en refermant le livre. 

 

OPAC Détail de notice

Suggestions